Les valeurs stars de l’année 2017

Analyse de la bourse de tunis
Résumé de la séance boursière du 27 Décembre 2017
27 décembre 2017
Analyse de la bourse de tunis
Résumé de la séance boursière du 28 Décembre 2017
28 décembre 2017

A quelques jours de la fin de l’année, la Bourse de Tunis  termine 2017 avec un rendement de plus de 13% relayant les 8,86% réalisés en 2016. Une performance assez optimiste par rapport à la situation économique du pays, mise à l’écart des prémices de reprise de croissance économique autour de 2% cette année après les 1,1 et 1,0% enregistrées respectivement en 2015 et 2016.

La performance du TUNINDEX colle surtout aux fondamentaux de ses sociétés cotées dont les bénéfices ont augmenté de 11,6% sur le premier semestre de l’année. Mais ceci n’est que la partie visible de l’iceberg. Car si la quasi-majorité des valeurs de la Côte ont eu un comportement normal, d’autres titres comme TELNET, SOTUVER ou encore MAGASIN GENERAL ont carrément explosé la moyenne du TUNINDEX. Pour le plus grand bonheur de ceux qui ont misé leurs billes avant tout le monde.

TELNET : +61%

Après des années difficiles trainant le fardeau de SYPHAX, le groupe a procédé en 2015 au nettoyage approfondi de son bilan et le provisionnement des créances et participations devenues douteuses au prix d’un RNPG déficitaire de 18,5 millions de dinars, et un cours qui fond de 32%.

Toutefois, le groupe s’est rapidement redressé et renoue avec les bénéfices dès 2016 avec un RNPG de 2,945 millions de dinars. Mieux encore, le groupe spécialisé dans les technologies embarquées, a retrouvé début 2017 une bonne dynamique des revenus parallèlement à des charges d’exploitation quasi-maîtrisées et fait ressortir, au 30 juin, un bénéfice consolidé de 4,2 millions de dinars aspirant ainsi à un résultat annuel 2017 record depuis son introduction en Bourse.

Mais l’évènement marquant reste l’approbation par l’AGO du 28 avril 2017 de l’opération du partenariat technologique avec le Groupe ALTRAN. Jouissant de sa notoriété et sa proximité du milieu des technologies en Europe, Mr Mohamed Frikha a réussi à céder les activités opérationnelles de Défense-Sécurité et Automobile logées dans les filiales  TELNET INCORPORATED S.A et TELNET INCORPORATED au profit de la Joint-venture ALTRAN TELNET CORPORATION pour 7 millions d’euro.

MAGASIN GENERAL : +56%

Dans le registre des croissances à deux chiffres, une autre action du Groupe Bayahi a focalisé l’attention cette année.  Avec près de 1 milliard de dinars de chiffre d’affaires en 2016, le groupe MAGASIN GENERAL a pu inverser en 2016 la couleur de son Bottom Line du compte de résultat. En effet, relayant un déficit de 5,66 millions de dinars, le groupe a dégagé en 2016 un bénéfice de 5,8 millions de dinars, conforté par un résultat d’exploitation de 30,8 millions de dinars. La société récompense ses actionnaires et verse un dividende de 0,600 dinars par action contre 0,450 dinars distribué une année auparavant.

Au 30 juin 2017, MAGASIN GENERAL, confirme la tendance haussière entamée en 2016, et améliore son bénéfice individuel à 10,4 millions de dinars, soit presque le double de celui enregistré au premier semestre 2016.

L’amélioration des indicateurs financiers du groupe, cumulée à l’amélioration de l’image de marque de l’enseigne MG, l’agressivité commerciale (ouverture de sept nouvelles surfaces de vente aux neuf premiers mois de 2017 portant le réseau à 90 points de ventes à fin septembre), la qualité du management et la bonne gouvernance, sont des éléments qui attestent de la confiance des investisseurs dans l’action MG, qui sera davantage réconfortée avec l’ouverture en 2019 du premier hypermarché, sous l’enseigne Auchan.

ONE TECH HOLDING : +50%

Le groupe One Tech Holding, opère autour de trois pôles d’activité, en l’occurrence, un pôle câblerie, un pôle mécatronique et un pôle télécom. Les deux premiers sont orientés principalement à l’export. Les revenus provenant du marché local, ne représentent que 27% du chiffre d’affaires consolidé.

Le groupe a dégagé en 2016 une croissance du chiffre d’affaires de 23 % passant de 468,1 millions de dinars à 573,6 millions. Cette performance est attribuée à la croissance des revenus à l’export de 18,6% à 418,9 millions de dinars tirés par la dynamique du marché de l’automobile, et au retour des principaux donneurs d’ordre vers des sources d’approvisionnements limitrophes.

Au cours des quatre dernières années (2012-2016) le groupe One TECH a augmenté son chiffre d’affaires à un rythme annuel moyen de 11,2%, avec une accélération en 2017. Résultat des courses, ONE TECH Holding se hisse à la  8ème position en termes des plus  grands Groupes cotés à la Bourse de Tunis par la taille de leurs revenus. Ce classement est appelé à s’améliorer en 2017, s’appuyant sur un chiffre d’affaires de 507 millions de dinars sur les neuf premiers mois de 2017.

ASSAD : +46%

Après avoir accusé une perte nette consolidée de 2,2 millions de dinars en 2015, la société a renoué en 2016 avec les gains en dégageant un RNPG de 2,78 millions de dinars. Cette tendance a été confirmée lors de la publication des comptes sociaux intermédiaires arrêtés au 30 juin 2017. Le résultat net de la période a atteint 3,26 millions de dinars contre 507 mille dinars à la même date un an plus tôt.

Mais la reprise des fondamentaux de la société et le redressement de l’activité ne sont pas les seuls catalyseurs de la performance de l’action. Elle est en grande partie justifiée par l’annonce faite au mois d’août 2017 de la signature d’un accord préliminaire non engageant avec MONBAT, groupe européen spécialisé dans la fabrication et la distribution de batteries en vue d’une prise de participation majoritaire dans le capital de ASSAD.

Cette prise de participation, explique ASSAD, se fait dans le contexte de la revue stratégique décidée par le Conseil d’administration de la société, dont l’objectif est d’assurer le développement du Groupe et la création de valeur pour ses actionnaires.

POULINA GROUP HOLDING : +43%

Plus grand chiffre d’affaires consolidés des sociétés cotées (1,7 milliard de dinars en 2016), les revenus du groupe POULINA GH ont enregistré, à  fin juin 2017, une hausse de 14,3% à 981,9 millions de dinars tandis que le résultat net consolidé a progressé de 15,7% à 63,7 millions de dinars.

A fin septembre dernier, le Groupe affiche des revenus en hausse de 12% à 1,525 milliard de dinars intégrant une progression de 11% des ventes locales à 1,345 milliard et un affermissement de 25% du chiffre d’affaires à l’export à 180,2 millions de dinars comparativement à la même période de l’exercice précédent.

Plusieurs éléments qui ont favorisé la montée du titre POULINA, conforté par l’intérêt que porte le Groupe sur son action. La performance de 2017 succède à une montée en 2016 de 43,9%. Parmi ces éléments on note :

  • Sa position de leader sur le marché avicole tunisien avec une maîtrise de l’ensemble de sa chaîne de valeur.
  • L’élargissement continu du réseau des centres d’élevage combiné avec un large réseau de distribution avec 1.200 points de vente, dont 780 en propre ainsi que 10 supermarchés «MAZRAA MARKET ».
  • Diversification importante vers les activités numériques et la mise en service du projet de Data Center dans le cadre de la joint-venture qu’elle a créée avec INTRINSEC FRANCE sous le nom CLOUD TEMPLE TUNISIA.
  • Diversification à l’international (Maghreb et Afrique de l’Ouest).
  • Intégration continue des activités cœur de métier vers l’amont et l’aval couvrant 9 secteurs économiques (avicole, les produits de grande consommation, la transformation de l’acier, l’emballage, l’immobilier, les travaux publics, le bois et les biens d’équipement, les matériaux de construction et le commerce et les services).

SOTUVER : +36%

L’augmentation de la capacité du four 1 de 150 à 180 Tonnes par jour durant le premier semestre 2016 a été la dernière étape d’un long cycle d’investissement ayant duré trois ans aboutissant à un doublement de la capacité de production entre 2013 et 2016.

La société est dotée aujourd’hui d’une capacité de production de 120 mille Tonnes par an lui permettant de satisfaire toute la demande locale (en verre creux pour emballage) mais aussi de s’orienter de plus en plus vers l’export, vecteur de croissance de la société durant ces dernières années.

Le redémarrage progressif du four 1 atteignant sa pleine capacité en juin 2016 d’un côté et la diversification de la gamme des produits offerts par le four 2, ont permis à la SOTUVER de capter un nouveau marché local auparavant comblé par l’importation. La société est incontestablement le principal fournisseur local en emballage en verre (bouteilles, pots, flacons,) des industries des boissons gazeuses, des bières, des vins, des huiles ainsi que de l’industrie Pharmaceutique. En plus du marché local, les revenus provenant de l’export représentent 55% du chiffre d’affaires de la société orienté principalement au Grand Maghreb et au Sud de l’Europe.

La volonté du Groupe d’améliorer sa compétitivité énergétique notamment en lançant une étude visant à remplacer l’utilisation du gaz naturel par du pet-coke pour le fonctionnement de ses fours ainsi que la construction d’une usine photovoltaïque, permettra à la société de répondre à ses besoins énergétiques et à terme lui permettre de réaliser une économie de 36% sur sa facture.

L’année 2017, étant le premier exercice plein en intégrale capacité, la société se dirige vers un nouveau record de production. Le chiffre d’affaires frôlera pour la première fois la barre des 60 millions de dinars.  Au 30 juin 2017, les comptes sociaux de la SOTUVER affichent un résultat semestriel de 4,30 millions de dinars contre 2,57 millions au premier semestre 2016. Les investisseurs ciblent ainsi un résultat net 2017 d’au moins 7 millions de dinars.

 

Source: Ilboursa.com